BASLER FORUM FÜR ÄGYPTOLOGIE

x
HOME
VORTRÄGE
KURSE
EXKURSIONEN
MITGLIEDSCHAFT

Mittwoch, 14.11.2012, 18:15, Theologisches Seminar, Nadelberg 10, CH-4051 Basel, Grosser Seminarraum (Tram 3, Bus 30 und 34: Haltestelle Universität)

Prof. Dr. Frédéric Colin, Université de Strasbourg
Une communauté rurale des oasis d'Egypte, de la période libyenne à la période éthiopienne

Veranstalter: Theologische Fakultät: Kolloquium Altes Testament und Semitische Sprachwissenschaft zusammen mit Basler Forum für Ägyptologie.

Abstract des Referenten

 
L’archéologie des milieux ruraux produit généralement un éclairage très inégal des différents aspects de la vie des communautés étudiées. En Égypte, l’égyptologue est coutumier des contextes funéraires depuis les débuts de l’archéologie égyptienne – en raison d’une focalisation fréquente des chercheurs sur cette thématique, certes, mais aussi, objectivement, de l’état de conservation des vestiges. Nous avons souvent accès à la nécropole, mais plus aux structures domestiques où vivaient les populations qui y étaient inhumées. Le développement très marqué de l’intérêt pour l’étude des habitats depuis plusieurs décennies prend appui sur les quelques gisements archéologiques qui le permettent. Même l’exploitation des ressources minérales du pays par les Égyptiens anciens (mines de turquoise, de galène, carrières de roches diverses en bordure des grands sites bâtis) suscite quelquefois des fouilles remarquables grâce aux conditions de préservation dans les déserts et à l’attrait scientifique désormais bien établi pour l’étude de la gestion du milieu naturel par l’homme. Plus rarement, des sites exceptionnels ont permis d’identifier sur le terrain les traces fossiles des activités agricoles (réseaux d’irrigation et jardin d’oasis à Manawir, vestiges de vignes et de jardins d’agrément en contexte urbain à Amarna ou à Tell el-Daba‘…), dont la documentation textuelle – lorsqu’ont été conservés des fragments d’archives liés à de grands domaines fonciers – illustre la position centrale dans l’organisation de la société égyptienne. Mais, bien entendu, la plupart du temps, la qualité d’information sur ces différents points de vue est inégale dans le temps et dans l’espace, et la nature des sites archéologiques, de même que les règles du genre de la construction des programmes de recherche invitent le chercheur à se concentrer sur une de ces thématiques aux dépens des autres.

À cet égard, les gisements archéologiques attachés au chef lieu ancien de l’oasis de Bahariya, Psôbthis et son terroir, offrent des conditions d’étude particulières, car ils conservent de façon synchronique des archives archéologiques sur ces différents aspects de la vie d’une communauté rurale de la fin de la période libyenne à l’époque kouchite. La conférence présentera un aperçu des travaux que l’IFAO et l’UMR 7044 (Université de Strasbourg, CNRS) y mènent en collaboration, en particulier sur les sites de Qaret el-Toub et de Qasr ‘Allam.

Frédéric Colin
UMR 7044 « Archéologie et histoire ancienne : Méditerranée – Europe (ARCHIMEDE) »
(Université de Strasbourg, CNRS).

 

 

 

Bildnachweis  

Photo: Mohammed Ibrahim © IFAO.

Photo: © F. Colin.
Update:09.09.2012 Webdesign: H. Jenni © Basler Forum für Ägyptologie